/ Réflexions

L’innovation par décret serait-elle une erreur ?

La réussite d’OVH célébrée un peu partout en ce moment car Octave Klaba a été élu entrepreneur de l’année mérite d’être mise en rapport avec l’échec du cloud souverain décrété par le gouvernement de l’époque :
https://www.google.fr/amp/s/www.lesechos.fr/amp/30/1096130.php

D’un côté, de grandes entreprises françaises gérées par les élites françaises qui reçoivent beaucoup d’argent de l’Etat avec des plans pensés dans le détail à 3 ans.
De l’autre un immigré polonais issu d’une famille qui a tout perdu plusieurs fois, qui croit en ce qu’il fait, qui dort dans sa voiture quand il vient à Paris mais qui n’a jamais demandé de subventions.
Octave Klaba, ce ch'ti sur lequel (presque) personne ne misait pour rivaliser avec les Gafa

Et c’est OVH qui maintenant est cité partout comme l’espoir européen pour concurrencer les géants américains en terme d’hébergement !
Les rêves administratifs français ont englouti l’argent public en mobilisant de grands penseurs et conseilleurs pendant qu’OVH fournissait petit a petit le service nécessaire aux entreprises.

C'est sûrement une leçon à méditer : la confiance en des gens qui ont une envie de transformation et qui travaillent pour le réaliser est peut être plus importante que les plans à 10 ans des experts depuis 30 ans.
L’accélération de la transformation digitale est incroyable en ce moment : Internet, le SaaS et le démarrage de l’intelligence artificielle permettent à de petites structures de créer de services incroyablement performants.

Alors il faut que la France fasse confiance à ses entrepreneurs qui ont l’envie comme Octave Klaba. Par exemple en ayant des grandes entreprises qui prennent des risques (minimes) en s'abonnant à des services fournis par des entreprises qui n'existent pas forcément depuis 10 ans, sans attendre qu'elles aient des centaines de clients (forcément quand on démarre c'est un peu la quadrature du cercle...).
Avec cette culture de l'essai, de l'entrepreneuriat, du risque et de la confiance, on peut être sûrs qu’OVH ne sera pas le seul à concurrencer les américains !