/ Réflexions

La paie, un métier technique, de plus en plus stratégique

Interview très intéressante et pointue de Franck Laurence, - manager de la paie et de l’administration du personnel chez Dassault Système - sur la réalité du métier de paie et son avenir dans les Echos Business.

Plusieurs point rejoignent l'analyse faite par Dhatim sur l'évolution des métiers de la paie :

  • le métier de paie va devenir un métier à haute valeur ajoutée pour la direction à condition de s'affranchir des éléments répétitifs de contrôle :

L’accumulation et le traitement de ces données doivent être gérés pour permettre de devenir une véritable valeur ajoutée

  • cette valeur ajoutée sera orientée vers de l'anticipation de la masse salariale, mais aussi, pourquoi pas sur la situation sociale (absentéisme, départ) par l'analyse des comportements de masse

Cette « productivité » qu’autorise le big data fait de la paie, non un centre de coût mais un centre de données à valeur ajoutée et les algorithmes prédictifs.

  • la digitalisation est sûrement plus l'avenir de la paie que l'externalisation. L'externalisation de la paie est une perte de compréhension importante du fonctionnement de la paie et l'affaiblissement du lien de confiance entre les salariés et leur entreprise.

L’appel à la compétence extérieure est compréhensible et acceptable si on prend le problème sous l’angle des coûts. Mais c’est aussi s’amputer d’un trésor de ressources.

Pour notre part, nous avons, grâce au travail de notre équipe, répondu aux contraintes de la préparation des phases 1 et 2 de la DSN, et nous sommes à l’heure. Mais c’est avec la phase 3 que l’on rentre dans le cœur du sujet.

L’évolution des systèmes d’information est indéniable, et il est possible d’être confronté à des changements importants. Mais c’est à nous à anticiper ces changements. Les métiers de la paie évoluent.

Lire l'article sur les Echos Business

En savoir plus sur Dhatim et Conciliator™ DSN