/ Réflexions

La DSN est au début de son utilisation par l'Etat !

Marisol Touraine dans un discours lors d'un événement sur la Déclaration Sociale Nominative (DSN) le 21 juin 2016, précise la suite de la DSN :

La DSN est une pierre supplémentaire à la modernisation de notre service public de sécurité sociale. Mais nous ne sommes pas au bout du chemin et l’enjeu des prochains mois, des prochaines années, sera de transformer l’essai.

Pour cela, il faudra qu’un véritable « réflexe DSN » voie le jour à chaque nouvelle réforme. Chacun devra se demander comment s’appuyer au mieux sur ce nouveau référentiel : les organismes de protection sociale pour l’intégrer dans leurs outils de gestion, les administrations pour simplifier la réglementation

Une fois de plus, la criticité des données transmises ressort. La DSN sera de plus en plus la source de toutes les données sociales pour l'Etat. Toute erreur dans ces données sera critique.
Le contrôle individuel détaillé de la DSN est majeur pour la sécurité des entreprises à long terme.

Chez Dhatim, nous sommes convaincus que seul un contrôle automatisé systématique permet d'assurer la qualité des données envoyées mensuellement et hebdomadairement. C'est le début de la digitalisation du contrôle de paie et des données sociales.

Nous pensons aussi qu'un enrichissement permanent des contrôles pour augmenter la qualité est indispensable. L'approche "coopétition" entre entreprise est nécessaire pour assurer créer ses contrôles de qualité.

C'est pourquoi nous avons créé Conciliator™ DSN : pour que la DSN soit une réussite pour les entreprises et l'Etat sur le long terme.

Source