/ Norme

Attention à la complexité de contrôle de la phase 3

Le GIP-MDS a publié le 4 oct 2016 le document de modélisation des données phase 3 pour les organismes complémentaires.

Celui-ci traduit très clairement la complexité amenée par cette nouvelle étape.
En voici une illustration :

Vu cet exemple, il apparait clairement qu'il devient inenvisageable de contrôler manuellement les données issues de la DSN.

2 alternatives se présentent alors :

  • faire une confiance absolue à ce qui est produit par le logiciel de paie, le paramétrage de paie et de DSN et les saisies des gestionnaires RH/Paie
  • mettre en place un système de contrôle systématique des données générées transmises dans les DSN mensuelles et de signalement. C'est ce service que nous proposons au travers de Conciliator™ DSN : un contrôle systématique et immédiat de l'ensemble des données transmises et assurant leur cohérence fonctionnelle intrinsèque, entre mensuelle et signalements et entre les mois.

Afin d'alimenter votre réflexion sur la phase 3 qui arrive au galop (janvier 2017 en production), voici la logique de construction des cotisations individuelles pour les organismes complémentaires :

Le fichier DSN n'est plus "lisible" directement par sa structure, il faut associer plusieurs blocs suivant leurs identifiants pour vérifier les cohérence des cotisations.
Pensez à anticiper ce point !

Source